Get the Shot
Hardcord -CAN

Venant tout droit de la ville de Québec, Canada, GET THE SHOT joue un hardcore fougueux sans prétention teinté du désespoir d’une jeunesse froide et insatisfaite. Alimentés par l’intégrité et des convictions fortes, les cinq membres ont fait plus que ce que leur communauté attendait d’eux. En cinq ans d’existence, le groupe compte quatre albums à son actif, « In Fear We Stand » (2009) « Perdition » (2012) « No Peace In Hell » (2014) et « Infinite Punishment » et produit cinq clips. Ils ont joué plus de 400 concerts à travers Cuba, l’Europe et l’Amérique du Nord : des squats autogérés aux concerts de festivals internationaux, en tournée aux côtés d’artistes qui les ont influencés tels que Bane, Comeback Kid, Death Before Dishonor, Stick To Your Guns et Eighteen Visions. . Produisant un son proche des groupes hardcore des années 90 comme Strife et Ringworm tout en incorporant des éléments du trash metal des années 80, sa dernière réalisation « Infinite Punishment », est un disque sombre et maussade livré avec la férocité distinctive et la vigueur violente de cinq esprits désabusés qui n’ont plus rien à perdre. Pas de mode, pas de fioritures, pas de mensonges ! GET THE SHOT parle de rage et de colère envers cet endroit difficile dans lequel nous vivons.

Thrown
(Hardcore – SE)

Produisant des paroles remplies de colère et de haine de soi, le groupe de 4 membres mélange efficacement des guitares intenses et écrasantes avec des rythmes vocaux accrocheurs mais agressifs. Without warning Thrown aims to become prominent with their modern take on heavy music. Le ‘grayout’ étant la première étape pour faire nouvelle impression sur scène, y compris les œuvres du producteur Buster Odeholm (qui est également le batteur du groupe) et du réalisateur de vidéoclips Lucas Englund (Parkway Drive, Architects) Thrown apporte son A dans le jeu dès le premier jour et nous sommes tous là pour ça. Le chanteur Marcus Lundqvist est rejoint par Johan Liljeblad et Andreas Malm aux guitares, et le batteur Buster Odeholm (Vildhjarta/Humanity’s Last Breath) en tant que Thrown vise à diffuser leur message de dégoût de soi à travers leur mélange de Metalcore percutant et de Hardcore incitant à la colère. Avec l’ambition poussant déjà le groupe à rechercher des opportunités de tournées tout au long de 2022, il ne faudra pas longtemps avant que Thrown ne vous fasse chanter longtemps et faire exploser toute votre énergie dans la fosse lors d’un concert live.

Ithaca
(Metal – UK)

Ithaca, la troupe britannique de hardcore métallisé reconnue, est de retour avec son superbe deuxième album tant attendu, They Fear Us, prévu pour le 29 juillet avec Hassle Records. Ithaca est actuellement l’une des voix les plus excitantes et vitales de la scène heavy britannique. Une bombe à clous recouverte de paillettes, Ithaca mélange parfaitement la brutalité du metalcore de Relapse Records avec le blackgaze, le métal industriel des années 90, le prog des années 70 et même des nuances de power pop des années 80. Leurs influences s’étendent au-delà de la comédie musicale – cet album est accompagné d’une vision et d’une esthétique claires : puisant dans les différents héritages ancestraux des membres, les identités queer/non-conformistes et les figures emblématiques de la culture avant-gardiste, new wave et post-punk. Leur deuxième album à venir They Fear Us est le son d’un groupe guérissant d’un traumatisme – se tenant dans sa propre voix sans vergogne. Furieux et follement inventif tout en étant plus cohérent et accessible, cet album présentera Ithaca à un public plus large que jamais. Dans les mots du groupe : « ceux qui s’opposent à nous ; vos péchés vous rattraperont. Vous nous craindrez ». Les débuts salués d’Ithaca en 2019, The Language of Injury, ont été suivis de leur tournée début 2020 avec le groupe de rock indépendant nominé aux Grammy Awards Big Thief, en commençant du Hammersmith Apollo de Londres. Le groupe a sorti son premier single du disque qui a reçu des éloges dans le monde entier – la chanson-titre brûlante « They Fear Us ».